Laser vasculaire

VOTRE CENTRE LASER CALLIOPÉ À NANCY

Spécialiste du détatouage à Nancy

Principe

Le principe du traitement repose sur l’absorption par l’oxyhémoglobine présente dans les globules rouges, de l’énergie délivrée par le laser.

    La rosacée

    L’érythrose est la première étape de la rosacée. Elle se caractérise par des rougeurs au niveau du nez, des pommettes et du menton. Avec le temps, les rougeurs deviennent permanentes et s’accompagnent de vaisseaux sanguins dilatés, on parle alors de couperose. Le stade suivant de la maladie est dit papulo-pustuleux, caractérisée par l’apparition de boutons. Si l’évolution continue, un œdème persistant entraine une déformation du visage, c’est le stade hypertrophique (au niveau du nez, on parle de rhinophyma).

    Les facteurs favorisant l’apparition et la progression de la maladie sont la génétique, les émotions fortes, les changements de température, une exposition prolongée au soleil et la consommation d’alcool.

    Plusieurs lasers peuvent être utilisés pour le traitement de la rosacée :

    – Les lasers qui font éclater les vaisseaux (laser à colorant pulsé) : efficaces en particulier sur l’érythrose, mais nécessitant une éviction sociale pendant 15 jours en raison d’ecchymoses importantes.

    – Les lasers ayant pour but de coaguler les vaisseaux : efficaces en particulier sur la couperose et aux suites beaucoup moins lourdes (laser KTP et lasers émettant dans l’infrarouge).

    Le traitement laser pour la rosacée diminue l’érythrose et les vaisseaux sanguins et améliore la texture de la peau. Dans la plupart des cas, le traitement laser nécessitera 2 à 4 séances, espacées de 4 semaines, puis une séance d’entretien une fois par an.

    Les effets secondaires sont des rougeurs, œdèmes et démangeaisons aux points d’impact. Il y a un risque d’hyperpigmentation si la peau est exposée au soleil. Les risques cicatriciels sont modérés.

      Déroulement du traitement

      AVANT

      La première consultation élimine les contre-indications.

      Une explication orale et écrite sur le déroulement de la procédure permet au patient de rédiger un consentement libre et éclairé. Un devis vous sera remis et un délai de réflexion, de 15 jours sera à respecter.

      Pas d’exposition au soleil (à défaut utiliser une protection solaire FPS 50+ à renouveler toutes les 2H) ni traitement photosensibilisant (anti-inflammatoire, antibiotiques, millepertuis), le mois précédant le traitement.

      Pas de produit cosmétique (huile, crème, déodorant…) ni soin agressif sur la zone à traiter la veille et le jour de la séance.

      Une préparation de la peau avec des dépigmentant (dermocorticoïdes) doit être réalisée chez les patients de phototypes élevés au moins 2 semaines avant le traitement laser. Une crème anesthésiante est à discuter au cas par cas, mais elle diminue l’efficacité du traitement laser.

       

      PENDANT la séance

      Le médecin vous équipe de protection pour vos yeux. Le laser est passé sur la zone à traiter. Le patient ressent de petites sensations de brûlures et de « coups d’élastique ».

      La séance dure environ 15 minutes.

      APRÈS LA SÉANCE

      Vaporisation d’eau thermale afin de calmer les rougeurs et irritations pouvant persister quelques jours après la séance.

      Pas d’exposition au soleil (à défaut utiliser une protection solaire FPS 50+ à renouveler toutes les 2H) le mois suivant la séance.

      La peau est boursouflée après la séance et peut présenter quelques ecchymoses voir microcroûtes pendant quelques jours.

      Reprise des activités habituelles.

      Application de dépigmentant pendant 2 à 4 semaines chez les patients de phototype élevé.

      Contre-indications
      • Grossesse
      • Allaitement
      • Une poussée aiguë sur la zone à traiter
      • Une exposition au soleil
      • Un traitement photosensibilisant.

      Les varicosités des jambes

      Les varicosités sont des dilatations permanentes de petites veines superficielles (calibre inférieur à 1mm), incontinentes, situées sous la peau, au niveau des membres inférieurs. Cela est lié à une fragilité des capillaires et/ou une insuffisance veineuse.

      Les facteurs favorisant l’apparition et la progression de la maladie sont la génétique, des modifications hormonales, une exposition prolongée au soleil, la station debout prolongée, le surpoids, la tabagisme, l’alcoolisme chronique et un traumatisme local (chirurgie, ecchymose…).

      Pour une efficacité optimale, il faut débuter un traitement des varicosités le plus tôt possible. Différents traitements sont envisageables :

      – La sclérothérapie : il s’agit d’injections d’un produit à l’intérieur des varicosités ayant pour effet une destruction de la paroi veineuse. C’est le traitement de référence. Les effets secondaires sont rares : phlébite, ulcère cutané, cicatrice, pigmentation séquellaire par dépôt de fer.

      – Les lasers vasculaires : il s’agit d’utiliser l’énergie lumineuse du laser pour chauffer les globules rouges et ainsi créer une photocoagulation des varicosités. Des dyschromies peuvent parfois apparaître sur les zones traitées. Elles sont généralement transitoires. Les cicatrices et thrombus sont rares.

        Tout traitement laser des varicosités sera précédé d’un examen phlébologique avec échodoppler veineux afin de dépister une insuffisance veineuse. Il faut toujours traiter de la profondeur vers la superficie. Il est parfois nécessaire de faire quelques séances de sclérothérapie avec un phlébologue afin de traiter les grosses veines qui alimentent les varicosités puis de faire du laser vasculaire pour traiter les varicosités plus fines inaccessibles aux aiguilles.

        Les vaisseaux ciblés deviennent rouges et légèrement gonflés pendant 2 à 4 semaines puis s’estompent progressivement. Les résultats sont visibles au bout de 2 mois. Ils sont variables en fonction des spécificités individuelles. Certains échecs de traitement sont dus au fait de ne pas avoir traité par sclérothérapie la veine nourricière et provoque du Matting (survenue de nouvelle varicosités très fines). Selon la zone à traiter, il faudra entre 2 à 4 séances espacées de 2 mois. Des séances d’entretien sont souvent nécessaires car de nouvelles varicosités se forment régulièrement (une séance par mois pendant l’hiver).

        Déroulement du traitement

        AVANT

        La première consultation élimine les contre-indications.

        Une explication orale et écrite sur le déroulement de la procédure permet au patient de rédiger un consentement libre et éclairé.

        Un devis vous sera remis et un délai de réflexion, de 15 jours sera à respecter.

        Pas d’exposition au soleil (à défaut utiliser une protection solaire FPS 50+ à renouveler toutes les 2H) le mois précédant le traitement.

        Pas de traitement anticoagulant ni antiagrégeant. Pas de produit cosmétique (huile, crème, déodorant…) ni soin agressif sur la zone à traiter la veille et le jour de la séance.

        Pas de crème anesthésiante, car elle diminue l’efficacité du traitement laser.

         

        PENDANT la séance

        Le médecin vous équipe de protection pour vos yeux.

        Il suit le tracé des varicosités avec le laser (un appareil de transillumination peur être appliqué au contact de la peau pour mieux voir les vaisseaux profonds).

        Le patient ressent une sensation de piqure et de chaleur.

        La douleur est intensifiée en cas de calibre vasculaire plus important.

        La séance dure environ 30 minutes.

        APRÈS LA SÉANCE

        Application d’une crème cicatrisante afin de calmer les rougeurs et gonflements.

        Il peut y avoir des bleus et il ne faut pas exposer au soleil la zone traitée le mois suivant la séance au risque de créer des tâches pigmentaires (à défaut utiliser une protection solaire FPS 50+ à renouveler toutes les 2H).

        Reprise des activités habituelles.

        Des croûtelles peuvent apparaitre au bout de quelques jours et régressent rapidement.

        L’amélioration s’observe à retardement et les résultats optimaux sont obtenus au bout de 2 mois.

        Contre-indications
        • Grossesse
        • Allaitement
        • Un traitement anti-coagulant/antiagrégeant plaquettaire
        • Une lésion dermatologique sur la zone à traiter
        • Une exposition au soleil
        • Un traitement photosensibilisant
        • les peaux très foncées et une insuffisance veineuse constatée par échodoppler.
        Découvrez nos tarifs

        Télangiectasie

        Couperose
        150 €
        Varicosités
        150 - 200 €

        Angiomes, tâches rubis

        Moins de 5 lésions
        100 €
        Plus de 5 lésions
        180 €
        Contactez-nous !

        Prenez rendez-vous avec les professionnels de votre Centre Laser Calliopé à Nancy.

        Adresse

        160a rue Saint-Dizier 54000 Nancy

        Téléphone
        Loading...